STADE ELISABETH

Lettre envoyée à Mme le Maire

Nous vous avons évoqué le 29 mars dernier, lors de l’Assemblée Générale de l’OMS 14, que nous vous remercions d’avoir, comme toujours, honoré de votre présence, la profonde émotion des usagers du stade Elisabeth, suite à l’éboulement survenu quelques jours plus tôt, d’un élément de la façade de son bâtiment central, qui n’a manqué que d’extrême justesse une personne qui se trouvait en dessous.

 Nous n’avons voulu avant de vous écrire prendre le temps nécessaire pour que se rétablisse un peu de sérénité, face à un évènement d’une telle gravité.

Mais si l’émotion est aujourd’hui un peu retombée, l’inquiétude est, croyez le encore très forte pour tous ceux qui fréquentent le stade.

 Nous vous sommes très reconnaissants d’avoir décidé d’y effectuer un investissement majeur, pour y construire une piscine, même si nous sommes bien sûr logiquement attentifs à la place qui y sera réservée aux clubs et aux perturbations que les travaux peuvent occasionner pour leurs  activités.

 Nous vous avons cependant souligné depuis bien longtemps la vétusté du stade Elisabeth et demandé à maintes reprises qu’on accélère, au moins partiellement, la rénovation des bâtiments restant. Malgré un dialogue régulier et les avancées obtenues, dont nous vous  remercions, le problème de fond est resté entier et cet   événement en est la claire illustration.

 Nous n’entendons pas critiquer la réactivité des service municipaux et nous savons que des mesures d’urgence ont été prises, dont il nous parait toutefois indispensable que les usagers soient dans le détail au plus vite informés.

 Nous pensons plus encore qu’une situation aussi grave justifierait que soit effectué au plus vite un état des lieux circonstanciés et qu’une enveloppe exceptionnelle de crédit soit débloquée d’urgence pour porter réponse sans délai aux principaux problèmes constatés.

 Il nous parait d’ailleurs également plus que souhaitable que des mesures similaires soient prises pour l’ensemble des installations sportives les plus anciennes de notre arrondissement.

 Nous connaissons toute l’attention que vous portez au bien être de nos concitoyens, son  maintien nous parait aujourd’hui largement justifier de telles mesures d’urgence.

 En vous remerciant à l’avance de bien vouloir prendre en compte notre très grande préoccupation, nous vous prions, Madame le Maire, d’agréer l’assurance de toute notre considération