Hommage à André LEGRAND

Il est des êtres qui forcent le témoignage quand ils nous quittent tant leur personnalité a marqué leur vie.

André LEGRAND fait partie de ces hommes tant il marqué la vie de son club le Ring 14 et l’OMS 14.

André LEGRAND dit « Dédé » était un homme dévoué à la cause de la boxe. Il disait que « la boxe était de l’art ».

Dédé s’était forgé un fameux palmarès quand il était jeune. Il disputa 61 combats se soldant par 39 victoires, 8 nuls et 14 défaites tant au niveau amateur que professionnel. Il avait un palmarès qui en dit long :

- 1962 champion de Paris.

- 1963 demi-finaliste des championnats de France (catégorie Walter).

-  Champion de France militaire.

-  Demi-finaliste du championnat du monde militaire.

Il a eu deux entraîneurs très connus dans les milieux de la boxe (Kid Marcel et Raymond Grall).

Boxeur très rapide et varié, Dédé possédait une excellente technique.

Après une carrière sportive bien remplie, André s’est reconverti comme entraîneur bénévole au sein de son club Ring 14. Il y a exercé cette activité pendant 25 ans en conseillant les jeunes et les seniors. Il organisait annuellement le gala de boxe de l’OMS 14.

Récemment il a reçu la médaille d’argent de la Ville de Paris des mains de M. Pascal CHERKI, maire du 14è, pour service rendu à la jeunesse et au sport.

André était un humaniste et un homme de devoir. Sa motivation pour la boxe était restée intacte.

L’ami Dédé, c’est celui sur qui on pouvait compter, celui qui participait à nos joies, nos peines, qui bannissait de son cœur à jamais toute haine et qui, à chaque instant n’était que bonté.

Au revoir l’ami Dédé.

-

André recevant la médaille d’Argent de la Ville de Paris :

Une réflexion au sujet de « Hommage à André LEGRAND »

  1. LEGRAND EVELYNE

    OUI PLUS QU’UN GRAND HOMME ANDRE LEGRAND ETAIT UN HUMANISTE,IL NE PARLAIT PAS FAUX,POUR LUI UN GAS QUI ETAIT RESPECTUEUX MERITAIT TOUS LES EGARDS.EN DEHORS QU’IL AIMAIT CE SPORT,QU’IL
    VOULAIT PARTAGER ET FORMER SES « GAS » IL NE REGARDAIT JAMAIS L’HEURE POUR FINIR L’ENTRAINEMENT,IL NE CHERCHAIT JAMAIS A BRILLER,IL VOULAIT FAIRE DES VRAIS JEUNES QUI AIMENT ET QUI SUENT LA BOXE DEDE,C’ETAIT UN FRERE UN PERE POUR SES GAS. SON AMI ET MENTOR RAY GRALL LUI A
    TOUJOURS FAIT CONFIANCE

Les commentaires sont fermés.